Histoire



Histoire


Savez-vous qui est RAZES ?

Le choix de l’appellation du Groupe des Laboratoires Frater Razes n’est pas du tout fortuit puisque le Groupe s’est inspiré du nom d’un des plus grand scientifique « Abou Bakr Mohamed Ibn Zakariya Al Razi,  plus connu en latin sous le nom de RAZES.

Les historiens sont unanimes pour affirmer qu’il est l’un des plus célèbres médecins de tous les temps, bien qu’il ait à étudier la médecine après la quarantaine ce qui ne l’a pas empêché d’accomplir des réalisations remarquables, qui lui ont valu une aussi grande notoriété. Il a été Directeur de l’hôpital de sa ville natale « RAYY » (située au sud de Téhéran en IRAN) puis directeur de l’hôpital de Bagdad qui fut construit par le Calife Abassid AL Muqtadir

Al-Razi a étudié les mathématiques, l'astronomie, la philosophie, la chimie, la logique et les lettres, avant de s'atteler à l'étude de la médecine auprès de Is'haq Ibn Hunaïn, passé maître dans la médecine grecque, perse et indienne.

les Contributions scientifiques d’ d'Al-Razi :

• En médecine :

1.) L'observation clinique relative à l'évolution de la maladie en fonction du médicament dispensé, ainsi que l'évolution du malade et le résultat du traitement.

2.) De même qu'il était le premier à s'intéresser à l'aspect psychosomatique dans le diagnostic des maladies, constatant, par exemple, que certaines maladies abdominales étaient suscitées, en premier lieu, par des causes psychosomatiques.

3.) Les diagnostics de la variole et de la rougeole sont parmi les réalisations médicales les plus importantes d'al-Razi, qui a décrit méticuleusement les deux maladies, en particulier leurs premiers symptômes et leur méthode de traitement.

Les occidentaux reconnaissent les innovations d'al-Razi en gynécologie et obstétrique, ainsi que dans les maladies vénériennes et en chirurgie des yeux.

Il avait abordé, par ailleurs :

Le problème de la paralysie faciale et cherché à en identifier les causes. Il a pu distinguer, ainsi, entre la paralysie provoquée par une cause propre au cerveau et celle d'origine locale. Al-Razi a décrit également les ramifications des nerfs dans la cage thoracique. Il est aussi parmi les premiers à appliquer les connaissances chimiques à la médecine et à rattacher la guérison du malade à une réaction chimique dans son corps.

• En chimie :

  • Il est l'un des premiers à faire de la chimie une science exacte. Certains chercheurs vont jusqu'à le considérer comme le fondateur de la chimie moderne. Il a entrepris d'importantes expériences chimiques dans la préparation des acides employant, à cet effet, des méthodes qui sont encore en usage de nos jours.
  • Il est, en outre, le premier à avoir mentionné l'acide sulfurique, qu'il appelait «l'huile de vitriol» ou «vitriol vert». Il pratiquait l'extraction de l'alcool par distillation des substances amylacées et glucidiques fermentées, qu'il utilisait en pharmacie pour la production des médicaments et des remèdes.

La chimie est clairement redevable à al-Razi pour sa décomposition des éléments chimiques en trois groupes, à savoir, végétal, animal et minéral, classification qui est demeurée constante jusque dans la chimie moderne aujourd'hui

les œuvres d'Al-Razi:

Al-Razi a écrit une série d'œuvres qui, selon certains, dépassent les deux cent vingt titres. Il n'en reste que très peu, la majorité de ces œuvres ayant été perdue.

En médecine, par exemple, al-Razi a composé bon nombre d'importants ouvrages comportant, outre ses propres expériences innovatrices, les sciences grecques et indiennes. Les plus importants de ces livres sont :

  • «Al Hawi» (Le Contenant), qui vient en tête de tout ce qu'il a écrit, constitue la plus grande encyclopédie médicale arabe. Il y a rassemblé des extraits tirés des médecins grecs et arabes, en y ajoutant les résultats auxquels ses expériences et opinions personnelles ont abouti. L'ouvrage a été traduit en latin, en 1279, par le médecin «Faraj Ibn Salem», sur ordre du roi Charles I, roi de Sicile, sous le titre de Continens, équivalent grec du terme «al-Hawi». En Europe, les plus grands savants ont eu recours à l'ouvrage, traduit maintes fois, jusqu'en 1542, et demeuré leur source de référence dans leurs écoles et universités jusqu'au seizième siècle.
  • «Al-JudariwalHassaba» (La Variole et la Rougeole) : comporte une description scrupuleuse et détaillée de ceux deux affections et des façons de les soigner. Il a été traduit en latin à Venise, en 1565, puis dans plusieurs autres langues européennes. Il a publié quarante fois en Europe entre 1498 et 1866.(59)
  • «Tibb al-Fuqaraa» (La médecine des pauvres) : il s'agit d'un dictionnaire populaire où il décrit toutes les maladies, leurs symptômes, et les méthodes de traitement par un régime alimentaire peu coûteux, plutôt que par l'acquisition de médicaments onéreux et de composés rares. Ne serait –t-il pas le précurseur des alicaments ?
  • «Kitab 'Al-Mansouri'» (Livre d'al-Mansouri) : Dans cet ouvrage, dont le nom est associé à celui d'al-Mansour Ibn Is’haq, gouverneur de Khorasan, al-Razi aborde une multitude de sujets tels que la chirurgie, et les maladies des yeux et de l'abdomen. Il fut publié pour la première fois à Milan, en 1481, et traduit en latin. Il a été adopté par les médecins des universités européennes jusqu'au dix-septième siècle.

En chimie, son ouvrage le plus célèbre est :

  • «Al-Asrar fil Kimiyae» (Les secrets de la chimie), où il décrit la méthode adoptée par lui dans la réalisation des expériences chimiques, ainsi que la manière de préparer les matières chimiques et leur mode d'utilisation. Il y décrit également les appareils et outils employés dans ses expériences.

En astronomie, al-Razi se distingue par son ouvrage :

  • «KitabHay'atulAalam» (L'aspect de l’univers), dans lequel il apporte la preuve «que la terre tourne autour de deux axes, que le soleil est plus volumineux que la terre, et que la lune est moins grande».

Al-Razi a rédigé d'autres livres en médecine, pharmacie, astronomie, mathématiques, physique, logique, philosophie, ainsi qu'en jurisprudence.

L'on peut dire, en définitive, que Al-Razi a contribué, grâce à ses écrits et inventions, de façon active aux progrès de la médecine et de la chimie, ainsi qu'au développement de la recherche dans ces domaines. Ces ouvrages sont restés, pour les universités européennes, une source de référence en médecine jusqu'au dix-septième siècle.

C’est pour le groupe FRATER RAZES une façon comme une autre, de témoigner de la reconnaissance à cet illustre scientifique en adoptant son nom et en faisant de notre slogan :

NOTRE SAVOIR NOURRIT VOTRE SANTE

Une marque de respect et un principe de pérennisation à ses contributions à travers les époques.